Le décuvage

  : Ajouté le 9/10/2008 à 14:33

Pauline a repris le chemin de la fac, Martine est partie voir de la famille dans le nord de la France et Jean a rejoint Marignane .

Tout le monde reprend ses quartiers d’hiver, et  Romaric retourne déjà dans les vignes .Il vient parfois nous rendre visite et nous conter sa dernière chasse. Il vous faut savoir  « qu’ici tout le monde est chasseur, depuis le plus grand jusqu'au plus petit. La chasse est la passion des Fitounais, et cela depuis les temps mythologiques où Fitounie faisait les cent coups dans les étangs de la ville et où les Fitounais d'alors organisaient des battues contre elle. »  

Tartarin de Fitou

C’ est aussi l’ époque ou nous commençons a souffler . Les raisins sont dans les cuves depuis près d’un mois ,les sucres se sont transformés en alcool et nous commençons a décuver .

 Petite leçon de décuvage par Ian .

-Se munir d’une fourche et d’un croc en plastique,les raisins sont parfois retords mais délicats.

fighting spirit ?

A l’aide du croc et de la fourche nous allons tirer les raisins qui restent au fond de la cuve et les faire tomber dans une pompe qui les pousse dans le pressoir.

raisins tassé

Ils son passé par en haut et nous les attendons en bas. C’est le " up and under " des vignerons.

Voilà la cuve est vide il faut désormais la nettoyer avant d’y reloger du vin. Mais avant il faut songer à s’habiller correctement afin de ne pas être trop mouillé.

 

 

Heureusement notre Roro national est disponible.

 

@+

Laurent

Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (0) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

Le Rouge

  : Ajouté le 27/9/2008 à 08:02

Nous commençons à cueillir les rouges, l’équipe est maintenant complète.

Vous ne connaissez pas encore Martine, Jean, et nos deux tourtereaux Elise et Thomas.

 

Martine la Chtimi

 

Martine est originaire du Nord-Pas-de-Calais. Elle s’imprègne des us et coutume, et avé l’accent (du nord) elle vous dit quelle est de Fitou.

Elle est aussi curieuse de nos traditions, j’en connais une qui risque de la surprendre la «mostisseja » Je me demande qui la lui donnera .Probablement Jackie, s’il vient nous voir.

 

Jean

 

Jean est l’ancien de l’équipe (et oui il est plus vieux que Ian) Il vient nous rendre visite au gré du vent et repart quelques jours après avec de nouvelles histoires à raconter. Il s’est autoproclamé  meilleur cueilleur de la colle. Il est le plus rapide c’est vrai mais pour être le meilleur il devrait apprendre à trier.

Heureusement cette année il n’y a pas de problème et nous nous entendons.   

 

Elise sans Thomas les tourtereaux

 

 Travaillent dans une autre colle mais ils viennent parfois nous donner un coup de main. Ce sont les artistes  du  Champ des soeurs.

Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (1) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

La Vendange 2008, Semaine 1

  : Ajouté le 12/9/2008 à 07:44

Travailler n’est pas dans la nature de l’homme, et travailler avec moi peut s’avérer très difficile.

Durant les vendanges une seule chose compte à mes yeux amener les raisins à leur optimum pour les vinifier dans les meilleures conditions.

Je ne suis pas gentil, ni amical, je ne me soucie pas des états d’âme de mes amis .Je suis arrogant, ronchon, suffisant  et s’il m’arrive de me doucher j’oublie bien volontiers de me raser pendant plus d’un semaine.

 

 

Nous venons de ramasser les grenaches blancs et la roussanne qui commencent à fermenter. Les jus durant cette phase produisent de la chaleur.

C’est le moment ou j’actionne le groupe de froid qui m’aide à réguler la température des moûts. La pompe à chaleur va fonctionner durant toute la durée des vendanges et le ronronnement de la pompe « berce mes nuits d’une langueur monotone ».

C’est donc le silence qui m’a alerté un silence brut et dur à la fois comme un coup de poing à l’estomac.

J’ai passé une bonne partie de la nuit à jurer et à chercher une solution mais en vain. Lorsque le matin est arrivé et que nous avons recommencer à cueillir avec l’équipe  j’ai été infect.Pourtant personne ne m’a critiqué, Roro m’a bien lancé un ou deux regards noirs mais pas plus, et le soir après la journée pas un ne manquait à la cave pour essayer de trouver la panne. Malgré tout  ce que je leur ai fait subir ils étaient là.

Cela ressemblait à un jour de marché ou à une braderie, chacun essayait de donner sa solution et interpellait  les autres en recherchant leur approbation .De cette cacophonie et malgré tout ce que je leur avait fait subir le jour même, nous avons ensemble trouvé des solutions.

 

Le travail n’est pas naturel tout comme le goût  l’effort mais ils nous apprennent  beaucoup sur nous et les turpitudes de notre âme. J’ai cette année une bonne équipe j’espère que je m’en souviendrai au prochain coup dur.

 

 

Laurent Maynadier

 

Le blog vendange est disponible sur:www.champdessoeurs.fr

Tags :

» Catégorie Not specified
Commentaires (1) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

<- Précedent :: Suivant | | ->

A propos du blogueur

Le Blog du Chateau Champ Des Soeurs a Fitou

«  September 2016  »
MonTueWedThuFriSatSun
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930


Menu

Photo album
• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Amis

0

Liens

Services

•

Sondage

| Contact author |